Pensées sur les nombres

Différents écrits sur les nombres ont traversé les âges et sont parvenus jusqu’à nous.

En voici quelques-uns :

Pythagore
«Les nombres régissent l’univers, tout est arrangé d’après les nombres.
Les nombres contiennent le secret des chiffres et Dieu est l’harmonie universelle»

Doctrine pythagoricienne
«Soumettre l’univers aux nombres afin de rendre intelligible l’union d’une substance essentiellement spirituelle et infinie avec un corps matériel et limité»

Socrate « Il y a pour le divin une période qu’un nombre parfait embrasse »

Aristote « Les nombres sont de par leur nature antérieurs aux choses »

Philolaos « Toute chose qui existe possède un nombre, car il n’est pas possible que quoique ce soit, connu ou même imaginé, soit sans nombre »

Platon « La première et la plus importante science est celle du nombre en soi, en excluant le calcul vulgaire. Cette science explique comment il est engendré par le pair et l’impair, quelles sont ses vertus et comment il communique sa nature à toute chose… Si l’on comprend ces merveilles, on se rend compte qu’elles n’ont pu être inventées par l’homme, mais qu’elles procèdent d’une inspiration d’en haut »

Épinomis « Les nombres sont le plus haut degré de la connaissance »

« Le nombre est la seule et éternelle réalité »  Nicomaque de Gérase

« Le nombre n’est que la répétition de l’unité. Il y a une vertu admirable et efficace cachée dans les nombres »  Cornélius Agrippa

« Le nombre est un langage »  Barlet

« Le nombre est une puissance dont une faible partie nous est connue et dont la portée nous échappe »  Balzac

« L’inspiration poétique se distingue par les noms de l’image et du nombre »  Paul Claudel

Georges Delarche
« Le nombre est la clé du monde. Tout mouvement est soumis à une loi »

Pie XI
« L’univers n’est si resplendissant de divine poésie que parce qu’une divine mathématique, une divine combinaison des nombres règlent ses mouvements »

Michel Helmer  « Le nombre est la racine de l’univers visible; il précède le rythme, mais ce sont les rythmes et les cycles qui expriment le nombre »


Séverin Boëce

« Tout ce qui se fait subsiste par les nombres et en tire sa vertu car le temps est composé de nombres. Tout mouvement est action. Tout ce qui est sujet au temps et au mouvement, les concerts et les voix sont aussi composés de nombres et de proportions et n’ont de force que par eux »


Cagliostro
« Le nom annonce les événements qui reposent encore dans le silence de l’avenir et les décrets divins sont prédits par les nombres »


Camille Creusot

« Les nombres sont d’essence spirituelle dans leur translucidité gnostique. Ce sont des « êtres » à valeur qualitative lorsqu’ils sont revêtus conventionnellement par des chiffres. Les nombres transmettent un enseignement ésotérique transcendantal selon les degrés d’évolution de celui qui les médite; les chiffres sont signes de convention qui permettent d’accéder à la connaissance pratique des mathématiques profanes. Les nombres sont base et sommet de la mathématique sacrée, donc secrète. Ils émanent perpétuellement de l’unité vers laquelle ils retournent le rythme quaternaire qui ramène à cette unité primordiale».

Auguste Comte

« Aux nombres s’ajoutent des figures géométriques allégoriques et symboliques qui affermissent notre initiation et les rythmes auxquels nous sommes soumis et que nous ignorons, alors qu’une connaissance lucide nous permettrait de les utiliser au mieux des circonstances et des adaptations, car pour celui qui sait, « tout est relatif ». C’est là le seul principe absolu »

Saint-Augustin 
« Les sons sont la lumière des nombres « 
«Tout a des formes parce que tout a des nombres. L’inintelligence des nombres empêche d’entendre beaucoup de passages figurés et mystiques des écritures.
Dans beaucoup de formes des nombres sont cachés certains secrets de similitude, qui, à cause de l’inintelligence des nombres, restent inaccessibles pour le lecteur»

Saint-Jérôme

« Le plus difficile et le plus obscur des livres sacrés, la Genèse, contient autant de secrets que de mots, et chaque mot en cache plusieurs. Or, le nom est aussi le nombre »

« La clé fondamentale de la science des nombres est la suivante : il existe 22 lettres. À chaque lettre hébraïque correspond un chiffre »  Georges Soulès
« L’arbre de la science est unique. La sève mathématique nourrit les fruits utiles qui poussent sur les branches que sont les savoirs »  Lucien Gérardin

Leibniz

« On peut représenter par les nombres toutes sortes de vérités et de conséquences. Il y a plus de vingt ans que je trouvai la démonstration de cette importante connaissance et que je m’avisai d’une méthode qui nous mène infailliblement à l’analyse générale des connaissances humaines »

Markab

« Les lettres et les nombres sont en correspondance étroite. Le nombre natal attribue une route de vie dont il importe de connaître les avantages et les dangers. Quant aux provisions pour le voyage, l’indication en est donnée par la mise en nombres. L’idée du libre arbitre permet-elle de penser qu’il est possible de changer sa route pour en prendre une autre ? J’hésite à le croire, mais ce qui dépend de nous, c’est notre comportement sur notre route »

Omraam Mikhaël Aïvanhov
« Toute notre vie, nos pensées, nos actes ne sont rien d’autre que les opérations faites avec les nombres de 1 à 10. Les nombres sont des forces de la nature, c’est-à-dire des principes qui travaillent, créent et modèlent tout ce qui existe. Les nombres sont placés très haut dans la hiérarchie de l’univers. On peut dire que ce sont des êtres vivants mais désincarnés, uniquement constitués d’une charpente, d’une ossature, les nombres appartiennent au monde des idées, ce sont des entités intelligentes, douées des facultés et des vertus les plus pures. Ce sont les principes de l’univers qui travaillent auprès de Dieu. Dans le plan physique, les nombres sont représentés par des chiffres. Ils sont les représentants géométriques de ces entités, de ces forces qui règnent en haut »

Kevin Quinn Avery

« Sur le chemin de son évolution, l’homme a voyagé : il s’est manifesté (1), à travers ses associations, il a collaboré, aimé (2), il a créé, s’est exprimé (3), par son labeur et sa peine, il a travaillé, s’est discipliné (4), il a appris, joui de posséder, s’est épanoui (5), il a accepté, pris ses responsabilités, concilié (6), il s’est enrichi spirituellement, médité, a communiqué ses valeurs profondes (7), il a dirigé, mené, réalisé (8), et maintenant qu’il a acquis toutes ces connaissances, il arrive à une plus grande conscience universelle, il possède la sagesse et l’autorité sur lui-même et apporte son grand amour sans frontière à l’humanité (9) »

Christiane Fortier
« Dans l’univers, tout est lien, les sons, les couleurs et les nombres sont la magie du quotidien.
Ils combattent l’inertie pour permettre un meilleur accomplissement de l’homme »
« Les nombres sont l’essence divine d’une réalité et d’une puissance telles
qu’ils peuvent toucher l’être humain dans sa profondeur originelle ».