Biographie

christiane-fortier-numerologue-2Dès son plus jeune âge, les arts d’expression tels que le piano, le chant, la danse, le dessin, la peinture et la décoration intérieure ont nourri sa créativité tout en poursuivant ses études avec les Sœurs de St-François d’Assise à Québec.

Pendant ses études classiques au Collège Roc-Amadour, Christiane lisait beaucoup, jouait du piano, allait aux Beaux-Arts et chantait des mariages tous les samedis. Dès l’âge de 16 ans, elle commença à enseigner le chant à des amies. Cet art l’a amenée à poursuivre, à Québec, des études musicales à l’École de Musique de l’Université Laval jusqu’à l’obtention d’une maîtrise en éducation musicale et en chant où elle y a enseigné, de 1968 à 1972, le « chant classique » en cours privés et en ateliers.

Ayant besoin de plus de latitude créative, elle sentit le besoin, en 1972, de voguer de ses propres ailes et de quitter l’École de Musique. Elle ouvrit à sa résidence un « studio de chant » pour offrir  hebdomadairement à plus d’une trentaine d’élèves des cours privés en chant classique et populaire, éducation et thérapie vocale ». Le fait d’enseigner chez elle lui permettait d’être plus près de sa famille car ses enfants étaient jeunes en cette période. Elle découvrit une méthode spécifique afin de corriger les troubles vocaux des chanteurs et travailla en collaboration avec le Dr. Villemore Latraverse, phoniatre et oto-rhino-laryngoliste de l’hôpital Notre-Dame de Montréal. Tout en continuant de chanter des mariages, ce n’est qu’occasionnellement qu’elle chantait à des émissions de radio et de télévision, et qu’elle faisait des concerts « solo » accompagnée d’un pianiste.

De 1975 à 1977, elle travailla en collaboration avec Maura Michalon, cantatrice, psychophoniste et professeure de chant à Paris ainsi qu’avec le Dr. Guy Cornu, oto-rhino-laryngologiste, phoniatre et chef de chœur à Lyon (France). Ceux-ci venaient régulièrement au Québec. Elle commença à s’intéresser, avec grand intérêt, à la parapsychologie, aux techniques énergétiques, à l’alimentation (naturopathie) et à l’aromathérapie, afin de rester en pleine forme et d’aider ses élèves à mieux gérer leur stress car elle constatait, en effet, que pour chanter avec tout son potentiel, il fallait « être bien  dans sa peau ».

Elle retourna ensuite à ses anciens amours : le dessin et la peinture qui l’avaient tant passionnée dans sa jeunesse. Elle consacra quelques heures par semaine à suivre des ateliers de dessin et peinture avec la peintre et sculpteure belge Georgette Pihay ainsi qu’avec la peintre chilienne Sylvia Araya. Elle poursuivit ensuite des études en Arts Plastiques à l’Université Laval pendant quelques années et obtint son diplôme en Arts. Elle ajouta donc à son enseignement vocal les techniques de création, de chromothérapie, et fit quelques expositions de ses œuvres à la Galerie d’Art du Château Frontenac, etc…

Christiane a toujours conçu que « toute forme d’art est thérapeutique ». Par contre, il lui arrivait de se sentir démunie devant certaines interrogations. Ayant approché, pendant quelques années, l’astrologie, le tarot psychologique et la numérologie, elle a compris que cette dernière discipline pourrait lui apporter, sur les comportements humains, des explications, et aux problèmes existentiels, des réponses. C’est ainsi que, de 1981 à 1984, elle suivit une formation en Numérologie avec le métaphysicien et numérologue américain Kevin Quinn Avery qui venait faire des formations à Montréal et à l’Université Laval, Qc. Après cette période de formation, elle commença, parallèlement à l’enseignement vocal, à faire des consultations privées, des conférences et des formations de groupe.

Elle ouvrit en 1987, à Québec, le Centre des Études Spirituelles et Artistiques (SESA) où plusieurs professeurs venaient y enseigner leurs spécialités. Elle fit hebdomadairement, pendant un an, de brèves analyses numérologiques à la radio et à la télévision et s’impliqua au cours des années suivantes dans de nombreux salons (Ésotérisme, Médecines Douces, Croissance Personnelle, Parapsychologie, Mieux-Être, etc…) à Québec et à Montréal.

En 1991, elle écrit son premier livre « Éveillez-vous aux forces magiques qui vous habitent – Les nombres », l’édite elle-même et le fait imprimer. En cette même année, elle fit des récitals en Floride (Miami, Fortlauderdale, Halendale) pour représenter le Québec dans la Francophonie. En 1994, avec les Éditions De Mortagne, elle sort son deuxième livre «Les nombres vous parlent» ainsi que le jeu numérologique du même nom qui définit le symbolisme des nombres facilement. En octobre de la même année, elle est invitée en France à l’ouverture du congrès « Un pont entre les mondes » et y fait une conférence sur le « Rapport des Couleurs avec les Nombres ». On l’invite par la même occasion à participer à une émission radiophonique sur la « Pensée Positive » à Radio France ainsi qu’à faire la promotion de son livre « Les nombres vous parlent ».

En 1996, elle s’établit à Longueuil sur la Rive-Sud de Montréal. Elle y ouvre son studio privé d’art vocal et offre aussi des cours de chant à l’École de théâtre et de comédie musicale Nos Voix Nos Visages (NVNV), des conférences, ateliers en numérologie et techniques énergétiques à plusieurs endroits dont, entre autres, au « Centre Holistique » de Varennes.

En 2000, elle déménagea dans le nord des Laurentides, en pleine nature, ce qui favorise, disait-elle, encore plus les élans créatifs. Continuant ses activités professionnelles, elle fit, de novembre 2001 à avril 2002, une émission radiophonique hebdomadaire sur la numérologie sur le réseau de Radio Floride qui l’amena par la suite à Fort Lauderdale pour y faire des consultations privées.

Elle participa, en 2002, à l’édition du livre « Astro-Numérologie – Vos prédictions à vie » de son conjoint André Maurice, aujourd’hui décédé.

S’étant impliquée au cours de sa carrière dans diverses associations à Québec, elle accepta, en 2003, de faire partie du comité d’administration de la «Fondation Do-Mi-Sol» fondée en 2001 en mémoire de feu Charles Émile Gadbbois, père de la Bonne Chanson au Québec. Elle devint présidente en 2008. Cette association organise chaque année le Concours Chante en français, événement réservé aux auteurs compositeurs interprètes de 18 à 30 ans. (www.chanteenfrancais.net).

En 2003, après 38 ans d’enseignement privé, elle décide de mettre un terme à ses cours de chant classique et populaire, d’éducation et de thérapie vocale. Depuis, tout en conseillant occasionnellement chanteurs et auteurs compositeurs interprètes à améliorer leur performance, elle leur offre des ateliers de relaxation et de techniques énergétiques pour faciliter leur croissance personnelle.

Elle se dédit désormais aux consultations comportementales et commerciales en numérologie car elle est toujours passionnée de cette science qui donne d’excellents résultats.

UI